banniere-Netexpo-20-ans-Jaminex

Vigne, Vigne vinifère

Nom scientifique : Vitis vinifera
Noms communs : Vigne, Vigne rouge, Vigne à vin, Vigne vinifère, Vigne des teinturiers
Noms anglais : Grape wine

Classification botanique : Famille des Vitacées (Vitaceae)

Habitat et origine : La vigne rouge est une plante originaire d’Europe méridionale et d’Asie occidentale, aujourd’hui présente sur tous les continents sauf l’Antarctique. Elle est cultivée dans les régions tempérées chaudes du monde entier pour les fruits (les raisins) et pour la production d’un breuvage millénaire : le vin.
Déjà les Sumériens considéraient cette plante comme «l’herbe de la vie» et adoraient une Déesse connue comme Déesse des vignes ou Mère des vignes, même mentionnée dans la saga indienne de Gilgamesh; dans la croyance, il s’agissait d’une divinité femelle versant le vin, dans le but de rendre invincibles les héros de l’époque et de leur donner l’immortalité. La vigne ainsi, depuis l’aube de la civilisation est considérée comme un symbole de jeunesse et de vie éternelle.

Description botanique : La vigne rouge est un arbrisseau sarmenteux à tiges grimpantes. Cultivée en Europe depuis l'Antiquité, essentiellement pour ses fruits, elle a été, par la suite, introduite dans le monde entier. Ses feuilles sont palmées et son fruit, le raisin, est utilisé pour produire le vin. Une variété de vigne rouge, la Vitis vinifera sylvestris, est une espèce rare et protégée, dont la récolte est strictement interdite en France.

Principes actifs : Les principes actifs contenus dans les feuilles récoltées à l’automne quand celles-ci prennent des reflets rougeâtres, dont provient le terme «vigne rouge», appartiennent au groupe des polyphénols, en particulier aux bioflavonoïdes (anthocyanes et proanthocyanidines); ce sont des antioxydants très actifs et anti-inflammatoires. Leur action la plus importante est tonique et vasoprotectrice, envers le système circulatoire, où ils influencent positivement la perméabilité des vaisseaux sanguins, ce qui empêche l’œdème et autres gonflements.

Parties utilisées : Feuille, bourgeon de feuille, fruit, graine
Substances à surveiller (Arrêté Plantes 2014) : Aucunes
Restrictions (Arrêté Plantes 2014) : Aucunes