banniere-Netexpo-20-ans-Jaminex

Romarin

Nom scientifique : Rosmarinus officinalis

Noms communs : Romarin officinal, herbe aux couronnes, herbe aux troubadours, encensier, arbre de Marie, rose de mer, rose des marins, roumaniou en provençal

Nom anglais : Rosemary

Classification botanique : Famille des lamiacées

Habitat et origine : Le Romarin ou Romarin officinal (Rosmarinus officinalis), est un arbrisseau de la famille des Lamiacées (ou labiées), poussant à l’état sauvage sur le pourtour méditerranéen, en particulier dans les garrigues arides et rocailleuses, sur terrains calcaires. Aujourd'hui  il est répandu un peu partout sous les climats tempérés qui connaissent des hivers doux. La plante aime le plein soleil et tolère modérément la sécheresse. Sous les climats plus nordiques, on la traite comme une annuelle que l’on cultive par semis ou par bouturage, car elle ne résiste pas aux hivers rigoureux.

Le nom « romarin » viendrait du latin « ros marinus » (rosée de mer), ou bien du grec « rhops myrinos » (buisson aromatique), ou encore du latin « rhus marinus » (sumac de mer). On l'appelle également « herbe-aux-couronnes », et en provençal, « encensier ».

Le romarin fait l’objet de très nombreuses mentions historiques et légendaires.

Les Égyptiens plaçaient des rameaux de romarin dans la tombe des pharaons afin de fortifier leur âme.

Les étudiants grecs s'en confectionnaient des couronnes, qu'ils portaient durant les examens pour stimuler leur mémoire.

Parties utilisées : Parties aériennes, idéalement à la floraison.

Fraîche ou séchée, cette herbe condimentaire se retrouve dans la cuisine méditerranéenne, et une variété améliorée se cultive dans les jardins.

C'est une plante mellifère ; le miel de romarin, ou « miel de Narbonne » est réputé. C'est également un produit fréquemment utilisé en parfumerie. Enfin, on lui attribue de nombreuses vertus en phytothérapie.

L’odeur très particulière du romarin, légèrement camphrée mais adoucie par une odeur de pin, est celle de l’huile essentielle présente dans les feuilles. On en trouve 1 à 2 % selon les conditions de cultures.