banniere-Netexpo-20-ans-Jaminex

Reine des prés, Spirée ulmaire

Nom scientifique : Filipendula ulmaria
Noms communs : Reine des prés, Spirée ulmaire, Barbe de bouc
Noms anglais : Meadowsweet

Classification botanique : famille des Rosacées (Rosaceae)

Habitat et origine : La reine-des-prés trouve ses origines en Europe. Depuis des siècles, on utilise en premier lieu ses vertus aromatiques et décoratives. C'est ainsi qu'on ajoute cette plante aux vins, hydromels, bières. Les druides l'utilisaient pour soigner et la considéraient comme sacrée. Elle était censée porter bonheur et on la trouve dans les bouquets de mariées au Moyen Age. Plante mellifère, elle fut alors appelée "plante aux abeilles". Elle fut utilisée jusqu'au XVIe siècle comme ornement ou arôme et plante médicinale par les soigneurs de l'époque. Au milieu du XVIIe, Nicolas Culpeper l'utilisa "bouillie dans le vin" pour soigner les spasmes. Ce n'est qu'au XIXe siècle que l'abbé Obriat révéla ses bienfaits. Le Dr Teissier, à l'Hôtel-Dieu, l'utilisa alors pour les problèmes articulaires. Puis, un peu plus tard, les chimistes Nietzki et Hoffman mirent en lumière ses principes actifs furent mis en lumière par les chimistes Nietzki et Hoffman, notamment les dérivés salicylés précurseurs de l'acide acétylsalicylique.

Description botanique : La reine-des-prés est une plante herbacée vivace. Feuillue et velue, elle mesure de 50 cm à 1,50 m. La tige est rougeâtre. La feuille, vert sombre au-dessus, est feutrée de blanc dessous. Les fleurs à l'odeur d'amande sont blanches, tirant sur le jaunâtre. Les fruits apparaissent en grappe. Enroulés sur eux-mêmes, ils ont une forme de spirale, laquelle a donné le nom de spirée à la plante. La reine-des-prés se multiplie spontanément dans son environnement. Il est également possible de la cultiver dans son jardin, en divisant ses racines au printemps ou à l'automne.

Principes actifs : Les principaux principes actifs connus sont : acide salicylique, glucosides, gaulthérine, héliotropine, flavonoïdes, tanins, sucres, vitamine C, fer, calcium, soufre, vanilline (qui donne le goût de vanille aux tisanes).

Parties utilisées : Fleur, sommité fleurie
Substances à surveiller (Arrêté Plantes 2014) : Dérivés salicylés
Restrictions (Arrêté Plantes 2014) : L'étiquetage doit comporter un avertissement déconseillant l'emploi aux personnes souffrant d'allergie aux dérivés salicylés.