banniere-Netexpo-20-ans-Jaminex

Chicorée sauvage, chicorée amère,

Nom scientifique : Cichorium intybus
Noms communs : Chicorée sauvage, chicorée amère, cheveux de paysan, escourbette, herbe à café, barbe de capucin
Noms anglais : Chicory, wild succury

Classification botanique : famille des Astéracées (Asteraceae)

Habitat et origine : Cela fait 4 000 ans que la chicorée est utilisée comme plante médicinale, bien avant qu'on ne la consomme comme succédané de café. A la fois tonique, dépurative et légèrement laxative, elle aide notamment à combattre les troubles gastriques et autres indigestions. Elle a également une action positive sur le système biliaire, tout comme des propriétés prébiotiques au niveau de l'intestin. Enfin, l'un des composants de sa racine, l'inuline, intéresse particulièrement les chercheurs.
Monographie selon l’EMA ici.

Parties utilisées : Fleur, feuille, racine
Principes actifs : Amarescents (principes amers), tanins, inuline, glucosides, arginine, choline.

En phytothérapie, les parties utilisées de la chicorée sont la racine et les parties aériennes, à condition que ces dernières soient récoltées avant l'ouverture des fleurs. La chicorée est utile en phytothérapie, dans le traitement des troubles gastriques et intestinaux, douleurs, nausées, indigestions, etc. Elle aide aussi à lutter contre le manque d'appétit. Elle favorise le bon fonctionnement du système gastro-intestinal.

Substances à surveiller (Arrêté Plantes 2014) : aucunes
Restrictions (Arrêté Plantes 2014) : Aucunes